logo Les Stations d'Expérimentation
Admin

Cerise d'industrie

Filière et enjeux

Le Bigarreau d'industrie

Cerise industrielle

Le bigarreau d’industrie, essentiellement blanc est destiné à la transformation en cerises confites et cerises douces au sirop. En France, la part de cerises produites destinée à l’industrie représentait 23% ces dernières années (Memento Ctifl 2008). Le Sud-est est un des deux grands bassins de production de cerise d’industrie. Le bigarreau d’industrie représente un potentiel de production de 18 000 tonnes réalisé à 98% dans trois départements : Vaucluse (75%), Gard et Hérault, sur une surface de 3 000 hectares (source ANIBI Internet).

Mécanisation de la récolte

Cerise industrielle

Les besoins en approvisionnement de l’industrie n’étant pas couvert, le marché est porteur.

Du fait de la mécanisation de la récolte, la conduite est très différente du verger de cerise de bouche. Les arbres sont très volumineux, la taille se résume à l’élagage de vieux bois, les porte-greffes sont vigoureux et adaptés à la sécheresse. Ce verger est vieillissant et la productivité est en baisse.

Cerise industrielle

Deux enjeux majeurs

Dans ce contexte, les deux enjeux majeurs sont :

  • Augmenter la productivité
  • Améliorer la qualité

Programme et actions

Les études menées sur la cerise de bouche sont au maximum transférées et adaptées à la cerise d’industrie. Aussi, peu de travaux sont réalisés spécifiquement.

Cerise d'industrie

Innovation variétale

L’évaluation variétale doit permettent d’identifier les variétés qui offrent :

  • Un élargissement de la gamme de récolte, autour de la variété Rainier,
  • Un rendement en pré-transformation : perte liée à la saumure et facilité de dénoyautage,
  • L'ensemble des critères agronomiques et sanitaires classiques (rendement, calibre du fruit, défauts du fruit, sensibilité particulière, ...) sont étudiées.
porte-greffe cerisiers

Porte-greffe

Etude de porte-greffes de niveaux 1 et 2.

Cossus Gâte-bois

Protection du verger

Semblable à la cerise de bouche avec cependant une sensibilité particulière au cossus du fait de la mécanisation de la récolte.